Quand le PJD préfère acheter des voitures au lieu de développer la culture

Par : La rédaction | Le 18 déc 2015

Scandale à la mairie de Rabat. Le conseil de la ville dirigé par le PJD a décidé d’utiliser un budget de 4 millions de DH initialement alloué à des projets socio-culturels pour l’achat de voitures de fonction.

La décision a été prise jeudi 17 décembre  à l’issue d’une session extraordinaire publique qui a voté le transfert des fonds pour l’achat de voitures pour le Conseil Pjdiste alors qu’ils étaient déstinés à construire quatre terrains de football, une maison de la jeunesse et des espaces verts. Une décision qui a provoqué la colère de Omar Balafrej, un élu communal de l’opposition (FGD).

Outre le transfert des fonds, Balafrej déplore une autre décision du Conseil, celle de déléguer la gestion des activités culturelles et sportives à une société privée alors que, comme il l’indique, “Dans les pays démocratiques,  ce sont les communes qui se chargent de la culture et du sport dans la ville”.

L’élu de l’opposition ajoute, amer, au sujet du PJD que "c'est ce parti qui a accepté de se retirer de la gestion de l'animation culturelle et sportive de la ville afin d'injecter de l'argent dans l'achat de voitures". Une affaire qui risque de faire beaucoup de bruit dans les jours à venir.

Soyez le premier à voter.
Le gouvernement qatari a enfin précisé les raisons qui ont poussé la famille... Plus
Après avoir suscité indignation et moqueries sur le web suite à ses propos... Plus
L'international argentin et quadruple Ballon d’or, Lionel Messi, a été pris à... Plus

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.
Image CAPTCHA
Tapez les caractères sur l'image en dessus