La photo choc d'une fillette blonde Yezidi est l'œuvre d'un marocain

Par : Yasser Monkachi | Le 13 jan 2015

Un arrêt sur image au cœur d'une guerre médiatique qui reste avant tout une guerre d'image. L'on retrouve ici un cliché qu'on dirait directement sorti d’un Numéro de National Geographic. L'heureuse (ou malheureuse) prise est l'œuvre d'un marocain.
 

Le cliché déconstruit royalement un autre : les blondes ne sont pas que d'origine européenne. Il vient par la même, avec un regard éclatant, des yeux d'un vert étincelant, montrer du doigt un massacre, une tragédie. Mieux que mille mots, la photo est à elle seule un témoin d'époque où la région et le monde connaissent une mutation profonde.

Faut-il, encore et toujours, des guerres, des nettoyages ethniques, des déportations, des massacres et je ne sais quelles autres atrocités pour se rendre à l'évidence : celle de la nécessité et l'urgence de s'aimer à tort et à travers au lieu de se haïr mutuellement et transversalement, et de se faire la guerre ?!

Pour revenir à ce cri profond exprimé par cette jeune Yezidi, il est à préciser qu'il été capturé dans le feu de l'action par un reporter marocain, Youssef Boudlal de l’agence Reuters. Dans un billet sur le blog marocain Artisthic, cette photo serait en train d’affoler l’Etat Islamique... La photo est en tout cas inspirée si elle n'est pas un clin d'oeil à cette légendaire couverture de National Geographic.

 
Moyenne: 2 (1 vote)
Comme à la fin de chaque année, la plateforme vidéo fait le bilan des vidéos... Plus
Le titre de reine de beauté du monde arabe pour l’année 2016 a été décerné à une... Plus
Une scène insolite a eu lieu dans le journal télévisé de 13h de 2M quand l’animateur... Plus

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.
Image CAPTCHA
Tapez les caractères sur l'image en dessus